Les diacres permanents

L’INCARDINATION

Le diacre est incardiné, c’est-à-dire attaché à un diocèse. Celui dans lequel il a été ordonné.

Lors de son ordination, le diacre promet obéissance à son Evêque et à ses successeurs.

Aussi, il reçoit sa mission directement de l’évêque et participe ainsi à sa charge pastorale.

Tout diacre est ordonné par l’évêque pour son diocèse. Ce lien est dénommé  «incardination ».

L’incardination est le lien juridique qui rattache tout diacre à son diocèse.

Par son ordination le diacre est associé à la mission de son évêque, au cours de la célébration il lui promet obéissance, à lui et à ses successeurs.

Aussi, il reçoit sa mission directement de l’évêque et se met au service des hommes et des femmes qui vivent dans le diocèse. L’incardination à un diocèse signifie que le diacre n’est pas diacre pour lui-même, il ne se donne pas sa mission, il la reçoit…

Diacre en tout ce qu’il est, en tout ce qu’il fait et pour la vie, n’empêche pas que son ministère s’enracine dans une Église concrète qui est celle de son diocèse, conduite par son évêque.

Un diacre peut demander son incardination dans un autre diocèse lorsqu’il déménage par exemple pour raisons professionnelles. Il peut aussi rester incardiné dans son diocèse d’origine.

 

LA LETTRE DE MISSION

La mission confiée au diacre par l’évêque répond à un besoin d’annonce de la Bonne Nouvelle et de proximité de l’Église auprès de personnes et dans des lieux où elle n’est pas ou peu présente : milieu professionnel, personnes en situation de précarités, pastorales diverses (famille, santé, handicaps…)

En France, dans la plupart des cas l’évêque définit la mission du diacre dans une « lettre de mission ». Celle-ci est en général préparée avec l’aide des

responsables diocésains du diaconat et sur les suggestions de l’équipe d’accompagnement. Elle est remise à la fin de la célébration d’ordination.

« La lettre de mission, qui est confiée pour un temps déterminé, permet de définir le ministère confié, d’en préciser l’orientation, les modalités d’exercice et les instances ou les lieux de concertation nécessaires. On sera attentif à ce que les différentes composantes du ministère diaconal (parole, charité mais aussi sacrements et liturgie) voient, elles aussi leur modes d’exercice bien précisés. » (Assemblée des Évêques, Lourdes, 1996).

Comme pour chaque serviteur de l’Église, la mission d’un diacre doit être relue périodiquement pour mieux s’ajuster à son environnement, pour suivre les évolutions de sa vie familiale et professionnelle, à ces occasions, la lettre de mission peut être actualisée.

Pour quelques diacres, la mission inclut une charge ecclésiale déterminée (ex. : aumônier de prison, économe diocésain …), dans ce cas la lettre de mission est complétée par une lettre de nomination.

 

LE DIACRE EST MEMBRE DU CLERGE

Le diacre reçoit le sacrement de l’Ordre. Il quitte le statut de laïc pour celui de clerc. Avec les évêques et les prêtres, le diacre fait partie du clergé.

« Les Sept » institués à Jérusalem par les Apôtres (Actes des Apôtres 6. 1-6) étaient les précurseurs des diacres, dont : saint Étienne et saint Philippe…. Plus tard, viendront saint Laurent III° siècle, saint Vincent IV° siècle et plus près de nous saint François d’Assise XII° siècle.

 

Les diacres permanent du diocèse

Raymond FRANÇOIS
Paroisse Saint Joseph – Mana

Victor RENE 
Paroisse Notre Dame de Lourdes – Matoury
E-mail: renevictor1@mac.com

Georges COLOMBINE
E-mail: Georges.colombine@orange.fr

Camy FREDER
E-mail: mlcamy@hotmail.fr

Joseph GEORGES 
Paroisse Saint Michel – Matoury

Sylvio KAYAMARE
Paroisse Saint Joseph – Mana

Ngau Heu NYANG
Paroisse Bse Anne-Marie Javouhey 

Raphaël DOUA VANG 
E-mail: vangdouar@gmail.com

Pierre Ya TENG 

Richard BABOUL 
Paroisse de la Divine Miséricorde Soula – Macouria
E-mail: richard.bab@wanadoo.fr

Lucien CHAMPESTAING 
Paroisse Notre Dame de Lourdes – Matoury
E-mail: cham.lucien@hotmail.com